Autoblog de reflets.info

Ce site n'est pas le site officiel de reflets.info.
C'est un blog automatisé qui réplique les articles de reflets.info

Les dessous du piratage par le groupe HIVE selon... Altice

Tue, 27 Sep 2022 11:49:23 +0200 - (source)

La plainte contre Reflets contient de nouvelles informations sur le déroulé du hack

Le groupe de ransomware s'est emparé de près de 140 GB de données et a demandé plus de 5 millions d’euros de rançon. Visiblement, Altice a proposé moins…

Altice a déposé plainte le 13 septembre pour le piratage de ses serveurs - Copie d'écran

L’assignation de Reflets en référé devant le Tribunal de commerce ce mardi comporte son lot de surprises. Altice et le Family office de la famille Drahi livrent à l’appui de leurs demandes une série de documents qui révèlent les dessous du piratage par le groupe de hackers. Altice joint ainsi un rapport de la société Code Blue sur l’attaque par ransomware dont elle a été victime. Selon les experts informatiques, l’attaque a eu lieu le 9 août 2022. Le groupe HIVE a mis la main sur 141 GB de données et menacé de les publier si une rançon n’était pas versée. «les documents volés incluaient des informations sur les propriétaires d'Altice, la famille Drahi : Patrick, Lina, Nathan, David, Graziella et Angelina », précise Code Blue. Il s’agit là sans doute des données de deux Family offices, Yafit et Valais Management services. Code Blue indique que le système informatique a pu être remis en fonction sans paiement de la rançon. Mais l'histoire ne s'arrête pas là...

L’attaque a visé des machines hébergées par Azure, le cloud de Microsoft. L’assaut, souligne Code Blue commence par du social engineering, un grand classique. Étonnamment, les mesures de protection de Microsoft ont failli. Si elles ont bien alerté d'une attaque en cours, elles ont été désactivées... par les pirates.

Dans son rapport, Code Blue liste toute une série de poncifs sur les groupes de ransomware, et sur Hive en particulier : leurs méthodes, qui ils sont, d'où ils opèrent... toutes sortes...


Tortures, exécutions, déportations d'enfants : les crimes de guerre de la Russie

Tue, 27 Sep 2022 10:59:37 +0200 - (source)

La Commission d’enquête de l'ONU sur l’Ukraine a conclu que des crimes de guerre ont été commis dans le pays

La terreur est l'une des armes utilisées par la Russie contre l'Ukraine. Les populations civiles sont quotidiennement bombardées en représailles de la résistance de l'armée de Kyiv. Dans les zones libérées, les enquêteurs découvrent l'étendue des exactions.

Quartier de Saltivka à Kharkiv, Ukraine, le 26 septembre 2022 - Ministère de la Défense ukrainien

Le monde a découvert les crimes de guerre russes en Ukraine début avril, lorsque l’armée de Vladimir Poutine s’est retirée des environs de Kyiv après avoir échoué à conquérir la capitale. Rien que pour la commune de Butcha, les autorités déplorent plus de 450 morts. Dans l’ensemble de la région de Kyiv (dont la ville d’Irpin), le total est supérieur à 1.300 victimes. Le retentissement mondial a été important, mais l’étendue des crimes commis n’a rien de surprenant quand on connaît le comportement de l’armée russe en Syrie ou en Tchétchénie.

Les autorités estiment que près d’un habitant sur quatre de Marioupol a été tué à cause de la guerre. Évidemment, ces chiffres terribles semblent incroyables et peuvent relever de la propagande en temps de guerre. Au fond ce qui importe, est que les bombardements indiscriminés sur les civils sont quotidiens: comme en Tchétchénie, l’armée russe pilonne massivement pour conquérir des villes, sans tenir compte de la présence de civils.

Mais il y a aussi chaque jour les frappes aveugles pour terroriser les civils loin de lignes de front. Des statistiques des cibles des missiles russes montrent qu’elles touchent davantage des zones civiles sans valeur militaire que des infrastructures critiques ou des cibles militaires… L’objectif est de punir l’Ukraine pour sa résistance. Ces bombardement ont augmenté, par exemple, après la libération de la région de Kharkiv. Une violence gratuite, signe de l’échec russe.

Quartier de Saltivka à Kharkiv, Ukraine, le 26 septembre 2022 - Ministère de la Défense ukrainien
Quartier de Saltivka à Kharkiv,...


Comment la famille Drahi accumule des œuvres d’art

Mon, 26 Sep 2022 12:31:54 +0200 - (source)

Une recherche frénétique d'optimisation fiscale

Picasso, Magritte, Francis Bacon, Marc Chagall, Christo, Dubuffet, Giacometti, Kandinsky : la liste des œuvres achetées par la famille Drahi via la société Forever est impressionnante. Au fil des ans, près d'un milliard d'euros ont été investis, principalement dans des tableaux.

Triptych Inspired by the Oresteia of Aeschylus de Francis Bacon, acquis pour 84,7 millions d'euros - D.R.

La liste des œuvres détenues par la famille est impressionnante, mais sur le fond, assez classique, sans grandes excentricités. La société Forever, détenue par Nathan Drahi, le fils de Patrick, a ainsi acquis des œuvres de Picasso, Magritte, Francis Bacon, Marc Chagall, Christo, Dubuffet, Giacometti, Kandinsky, Paul Klee, Fernand Léger, Majorelle, Dali, Delacroix, Max Ernst, Joan Miró, Renoir, Rodin, Vasarely... Au fil des années, via les structures mises en place et selon un décompte effectué sur la base des documents publiés par le groupe de ransomware Hive, la famille Drahi a acheté pour 924,50 millions de dollars en œuvres d'art. Certaines ont pu être revendues entre temps. D'autres ont pu perdre ou prendre de la valeur. Ce chiffre est donc un ordre de grandeur basé sur les factures d'achat.

Ce qui différencie Patrick Drahi de Bernard Arnault ou François Pinault, c'est que l'art est accumulé non pas pour être accroché dans un lieu ouvert au public comme la fondation Arnault ou la Pinault Collection. Ici, les œuvres sont conservées (souvent) dans les résidences privées du milliardaire.

Initialement, la famille Drahi achète des œuvres via une structure : Before. Ce sont plusieurs sociétés entremêlées, chacune d’elles jouant un rôle bien particulier (financement, management, achat des œuvres,...). Une construction juridique somme toute assez classique au Luxembourg. Soudain, changement de système, Before devient Forever.

Forever correspond mieux que...


Reflets poursuivi par Altice : la liberté d’informer menacée

Sat, 24 Sep 2022 12:49:49 +0200 - (source)

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse

Notre journal est assigné devant le tribunal de commerce en référé. Altice souhaite le retrait des articles déjà publiés et l’interdiction pour Reflets, et donc pour toute la presse, de pouvoir consulter les documents publiés sur Internet par le groupe de ransomware HIVE.

Aidez-nous à contrer les procès bâillon

Altice Group Lux S.à r.l., Altice France et Valais Management Services (le Family Office de la famille Drahi) ont assigné Rebuild.sh (la société qui édite Reflets.info) en référé devant le tribunal de commerce de Nanterre. L’audience est fixée au mardi 27 septembre. Les sociétés du groupe Altice souhaitent que le tribunal de commerce ordonne à Rebuild.sh de supprimer, sous astreinte de 500 euros par jour de retard, trois articles de Reflets.

Le groupe réclame que nous supprimions les données issues du piratage par le groupe de ransomware HIVE dont nous aurions éventuellement copie, et souhaite également « interdire à Rebuild.sh la publication ou la diffusion de tout contenus se rapportant aux données piratées, interdire à Rebuild.sh d’accéder aux données piratées par le groupe HIVE ou de les télécharger».

En nous assignant devant le tribunal de commerce, Altice tente de contourner le droit de la presse et nous attaque sur la base de la nouvelle loi sur le secret des affaires qui avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque de son vote. En outre, Altice a évidemment porté plainte contre X pour pour atteinte à un système de traitement automatisé des données et tentative d'extorsion. Ce qui est plus étonnant, c’est que même si la plainte est contre X, Altice nous vise directement dans son courrier au procureur de la république près le tribunal judiciaire de Paris afin que notre responsabilité soit recherchée, au même titre que celle du groupe de pirates HIVE… La...


Yolande Bouin et la convention citoyenne pour le climat

Wed, 21 Sep 2022 18:13:43 +0200 - (source)

Ils m’appelaient tous « Ruffin » là-bas

Le grand débat national est passé par là... La méthode de gestion des grandes problématiques sociétales par Emmanuel Macron ne fait pas l'unanimité, loin de là. À l’heure où il tente de mettre en place une sorte de parlement-bis avec le « Conseil national de la refondation », Reflets est allé interroger Yolande Bouin qui avait été sélectionnée pour participer à la « Convention citoyenne pour le climat ».

Yolande Bouin, écoutant une réponse de Macron - Copie d'écran - Youtube

Alors qu’Emmanuel Macron lance le CNR, ou « Conseil National de la Refondation », il peut être utile de se remettre en mémoire les fondamentaux de la méthode présidentielle, comme elle fut appliquée lors du « Grand débat » Le sigle, CNR interpelle immédiatement. Il fait étrangement écho au « Conseil National de la Résistance », l’organisme de coordination qui, grâce à son programme, avait inspiré la rénovation sociale après-guerre et abouti à la mise en place d’une grande partie des acquis sociaux que nous connaissons aujourd’hui.

Pour creuser plus avant sur les façons et les moyens d’écouter les populations, instituée lors du « Grand débat », Reflets est allé rencontrer Yolande Bouin, une citoyenne de Douarnenez, choisie pour participer à la Convention citoyenne pour le climat.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours militant ? Comment vous-êtes vous retrouvée dans cette convention climat, une sorte de réponse de Macron à la problématique du climat ?

J'ai débarqué là-bas par hasard. On a été tirés au sort. Vraiment tirés au sort. Moi, j'étais au courant que cette convention allait se faire. Mes premières années militantes, j’avais 18–20 ans et je suis venue la première fois en Bretagne pour militer contre la centrale nucléaire de Plogoff. Je m'implique depuis longtemps sur les questions écologiques, sur les questions de justice sociale, sur la démocratie citoyenne… sur plein de sujets qui sont importants. Je suis notamment élue dans l’opposition à...


Une étrange conversation de Pierre Person passée inaperçue dans les MacronLeaks

Tue, 20 Sep 2022 15:17:44 +0200 - (source)

L’ancien fondateur des « Jeunes avec Macron » évoque la situation fiscale acrobatique d’un ami

Pierre Person a participé activement à une mission parlementaire d’information sur les « monnaies virtuelles ». Comment devient-on un député expert des crypto-monnaies, au point de produire en 2019 un rapport contenant 27 propositions ? Il suffit de demander à un ami de vous expliquer les cryptomonnaies...

Lorsque la question elle peut pas être vite répondue, on peut "appeler un ami" - Copie d'écran

Alors qu'il a semble-t-il quitté la scène politique, l'ancien fondateur des «Jeunes avec Macron», l'un des premiers outils de soutien à la candidature de 2012 d'Emmanuel Macron, continue les apparitions publiques sur le thème des cryptomonnaies. Il n'a pas toujours été un expert du sujet.

C'est un enregistrement audio, passé inaperçu au milieu des milliers de mails et de fichiers des MaconLeaks. On y entend Pierre Person, qui recherche des informations sur les cryptomonnaies qu'il connait mal. Un ami va le briefer. Cette conversation s’est tenue en juin 2015 entre Person et l’un de ses amis, Alain*, qui lui explique, pendant près de deux heures, les subtilités de ces actifs financiers. La conversation porte aussi sur leur passion commune pour le poker en ligne et sur la situation fiscale d'Alain. Elle permet d’entrevoir le rapport à l’argent de celui qui aura été l’une des chevilles ouvrières de l’ascension d’Emmanuel Macron. À cette époque, les crypto-monnaies semblent surtout intéresser Pierre Person pour l’usage qui pourrait en être fait par les principaux sites de paris et de poker en ligne. Il tente à cette époque de se rendre indispensable auprès des gros investisseurs dans ce domaine.

«Là je travaille un peu pour les opérateurs, dans leur développement, notamment Winamax, je connais les deux gros actionnaires de Winamax, avec eux, je me suis un peu mis une race jeudi soir, il y avait tous les gros de l’industrie du poker. C’est...


Altice s'inquiète d'une campagne de phishing

Fri, 16 Sep 2022 19:25:10 +0200 - (source)

Deux courriers alarmants ont été envoyés ces derniers jours aux salariés

Tandis que l'entreprise continue d'observer un silence quasi total sur le terrible piratage dont elle a été victime, le service informatique a alerté en deux temps les employés. De vilains pirates seraient en train d'essayer de récupérer des mots de passe. On frise le mauvais sketch.

Copie d'écran d'un mail reçu par les salariés d'Altice

Signé « La direction sécurité Altice France », un premier mail est arrivé dans les boites des salariés d'Altice Media le 13 septembre au soir. « Depuis ce matin, plusieurs collaborateurs ont reçu des emails suspects usurpant l’adresse email de personnes internes à l’entreprise et dont l’objet est en anglais. Ils contiennent une pièce jointe .html menant vers une fausse mire de connexion Microsoft », expliquent les experts en sécurité d'Altice. Dans le contexte actuel de l'entreprise, cet email semble relativement surréaliste et décalé après la fuite massive de données dont elle a été victime.

« Ces emails sont malveillants et visent à collecter votre mot de passe. Nous vous invitons à ne pas ouvrir ces emails, leur pièce jointe et à ne pas suivre de lien web qui y serait indiqué. Dans l’hypothèse où vous auriez cliqué sur ces liens ou transmis votre mot de passe, merci de vous signaler auprès de cyberalerte@altice-media.net. Afin d’assurer la sécurité de tous, une campagne de changement de vos mots de passe va être initiée pour l’ensemble des collaborateurs. Vous pouvez effectuer dès à présent ce changement de mot de passe depuis votre ordinateur professionnel en faisant un CTRL-ALT-SUPPR sur votre session puis « modifier votre mot de passe » ou depuis le lien suivant si vous n’avez pas accès à un ordinateur Altice média changement de mot de passe. », poursuit la « direction sécurité Altice France ».

Le 7 septembre nous écrivions que sur la base de ce que les...


Quelque 70% de la population mondiale vit dans un régime dictatorial

Thu, 15 Sep 2022 10:13:17 +0200 - (source)

Selon une étude l'université d'Oxford, la démocratie recule…

La démocratie est en déclin dans le monde et de plus en plus de personnes vivent dans des pays qui ne sont pas ou plus des démocraties. Tout aussi inquiétant, les droits des citoyens se restreignent dans les pays démocratiques. Cette spirale n'est pas une fatalité, estiment les chercheurs : l'inversion de cette tendance est possible et dépend de la mobilisation citoyenne. Les combats des années 30 puis des années 60 et 70 ont porté leurs fruits.

Ouïghours persécutés dans la province chinoise du Xinjiang - Capture d'écran Youtube du comte anonyme "War of Fear" postée en 2019

Les récents travaux menés par _Our World in Data", propulsé par l’Université d’Oxford n’ont peut-être pas reçu l’écoute méritée. L’étude révèle pourtant un phénomène très inquiétant de plus en plus de pays se sont «autocratisés» et de plus en plus de personnes vivent dans des pays qui ne sont pas ou plus des démocraties. Pour en arriver à de telles conclusions, les chercheurs ont analysé l’évolution de la gouvernance dans le monde depuis 1900. A cette fin un outil de mesure a été créé à partir des données du projet Episodes of Regime Transformation (ERT).

La démocratie est en déclin, constatent les chercheurs, quelle que soit la façon dont on la mesure, qu'il s'agisse de grands changements dans le nombre de démocraties et de personnes qui y vivent, de petits changements dans l'étendue des droits démocratiques ou de changements de taille moyenne dans le nombre de pays qui «s'autocratisent» et de personnes qui y vivent

La façon la plus cartésienne d’observer cette transformation est de comptabiliser les pays connus et répertoriés en tant que démocratie officielle. En utilisant la « classification des régimes du monde », le constat est sans appel. Car si le nombre de démocraties atteignait un sommet historique en 2012 (avec 97 démocraties électorales), ce chiffre est tombé à 89 pays en à peine une décennie. Il en va de même pour les démocraties libérales: 42 pays en 2012 contre 34 en 2021. Parmi les pays qui « s’autocratisent », les chercheurs classent...


Altice : le plombier, le canapé et les risques informationnels

Wed, 07 Sep 2022 17:40:43 +0200 - (source)

Incidents de sécurité bidons mais gros problèmes pour Altice

Tandis que les personnes qui veillent sur la famille Drahi enquêtaient sur un incident de sécurité (une tache sur un canapé), le groupe Hive piratait le groupe Altice. Les risques aujourd’hui pour l’entreprise sont massifs et bien plus réels que les problèmes de canapés.

Sticker demandant la libération de Kevin Mitnick (il a passé 5 ans derrière les barreaux), l'un des meilleurs experts en social engineering - Wikipedia

C’est un document «confidentiel» publié par le groupe de rançongiciels Hive et qui vaut son pesant de cacahouètesqui nous l’apprend: un événement terrible s’est produit dans l’une des demeures de Patrick Drahi.

Peter* a 25 ans. Il a servi dans une unité de combat de l’armée israélienne. À l’époque des faits, il travaille depuis 6 mois dans l’entreprise de sécurité en charge de la propriété de Patrick Drahi. Sa spécialité: la protection des VIP. Le 5 septembre 2021, il constate l’impensable: dans une des résidences de la famille Drahi, une «tache sur un canapé» est repérée. Les enregistrements des caméras de surveillance permettent à Peter d’avancer rapidement dans son enquête: le 2 septembre à 10 heures, une minute et 46 secondes Robert* le plombier s’est assis sur le canapé et a placé son coude sur l’accoudoir. Il s’est relevé à 10 heures deux minutes et 19 secondes. Conscient, sans doute d'avoir fait une grosse bêtise, Robert a fait une photo du canapé à 10 heures deux minutes et vingt-quatre secondes.

L' affaire est sérieuse, l’agent rédige un rapport d’incident de sécurité. Du bon boulot. Merci à toi, Peter.

Aspirateur coincé dans la piscine, fissure sur le carrelage, fuite d'eau… le moindre incident de ce type fait l’objet d’un rapport écrit. Quelques événements, bien sûr, ont un rapport direct avec la sécurité.

Viens, on va se baigner dans la piscine de Patrick...

Ainsi, en octobre 2021, un groupe de 4 personnes s’approche de l’une des nombreuses...


Altice : voir plus loin

Wed, 07 Sep 2022 17:36:34 +0200 - (source)

Un système qui permet la naissance de monstres

Les commentaires dans notre fil Twitter le montrent : les sommes d’argent évoquées choquent. Or Patrick Drahi n’est qu’un milliardaire parmi d’autres. Ce qu’il faut interroger, ce n’est pas cet homme mais ce qui a permis la naissance de monstres tels qu’Altice.

La corne d'abondance... Une vieille histoire

Patrick Drahi est milliardaire et vit sur un très grand pied. Grand bien lui fasse. Reflets.info n’a évidemment rien contre lui ou son groupe industriel. Nous aurions aussi bien pu écrire sur le groupe Bolloré, celui d’Elon Musk, sur Total, Google ou Facebook… La liste des méga corporations produisant des méga profits qui permettent à des hommes et des femmes de vivre comme des rois de l’Antiquité est très longue. Parfois ce sont des sociétés dont le grand public n’a même jamais entendu parler. Patrick Drahi n’est qu’un exemple parmi d’autres et les documents publiés par le groupe Hive sont justement d’intérêt général en ce qu’ils donnent à voir, avec une précision chirurgicale jamais dévoilée auparavant, comment ces dirigeants de conglomérats vivent et comment ils parviennent à ce niveau de richesse. Ce que l’on doit interroger, ce n’est pas tant cette richesse (et encore, à partir de combien de milliards le surplus devient- il inutile et obscène au regard de la misère du monde) mais bien: quels mécanismes l’ont permis et qui les a mis en place?

L’accélération a commencé dans les années 80 avec le processus mondial de libéralisation financière et notamment celle des marchés financiers. Il existe donc des lois qui ont permis, au fil des dernières décennies, le développement de telles sociétés, très endettées sur les marchés financiers, jonglant avec la législation fiscale, aidées par des cabinets d’avocats spécialisés. Il s'agit d'un jeu à somme nulle. L’argent ne...


Powered by VroumVroumBlog 0.1.31 - RSS Feed
Download config articles